Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de L'Âge des Ténèbres par Maestitia

Publié le Jeudi 7 juin 2012 | 3 corrections après publication

- Curze? demanda le Lion, sa voix grondante adoucie par l’incrédulité. Que t’est-il arrivé?
Le Night Lord éluda la question, parla avec un tel manque de sincérité qu’il fit grincer les dent de Corswain.
 — Merci d’être venu. Combien il me réchauffe le cœur de te voir.
Le Lion sortit sa lame dans un mouvement lent et net. Il ne se mit pas en garde, pas plus qu’il ne menaça l’autre Primarque. En lieu de quoi, il la serra entre ses deux gantelets noirs pour lever la pièce traversante de la garde devant son visage, et regarder Curze par dessus les quillons.
– Je ne te le demanderai qu’une fois, une fois seulement : pourquoi as-tu trahis notre Père?
– Je souhaiterai te poser une question en retour, frère, répondu Curze avec un large sourire révélant ses dents limées; les yeux du Primarque griffus brillaient d’un façon malsaine, empreint d’une maladie secrète.
Pourquoi ne l’as-tu pas trahi?

Voici donc le second recueil de nouvelles inclus dans la saga L’Hérésie d’Horus.
Le premier étant Chronique de l’Hérésie qui n’était pas fameux mais qui, surtout, n’apportait quasiment rien de nouveau dans cette fabuleuse saga.

Les Règles du Combat — Graham McNeill.

Troublante dès son commencement mais très bien menée, cette histoire nous amènera chez les Ultramarines où leurs tactiques et leurs stratégies seront misent à rude épreuve face à différents Chapitres. Facile à lire mais très déconcertante à sa première lecture (c’est fait exprès) ont découvre une autre facette du Primarque de la XIIIème Légion, méfiant et sournois pour protéger son propre empire.

Le Fruit du Mensonge -James Swallow

L’Alpha Légion sème le trouble sur les petites planètes isolées afin d’y faire régner la peur pour que la population se range dans le giron du Maître de Guerre et traître, Horus Lupercal. Cette nouvelle nous permet d’appréhender une facette nouvelle de la guerre mais avec un rythme très peu amenant. Très moyenne, prévisible et peu immersive : la moins bonne du recueil selon moi.

Les Fils Oubliés — Nick Kyme

Du flash back sur Istvaan V parmi les Salamanders, du Vulkan bien en rogne mais surtout de l’action qui se passe au travers des yeux d’un fils du feu et d’un Ultramarine qui sont envoyés pour enquêter sur l’allégeance d’une planète. Une trame agréable qui nous mène au bord de la fidélité et de la traîtrise. La nouvelle se laisse lire et passe relativement bien.

Le Dernier Commémorateur — John French

On les croyait tous massacrés dans La Galaxie en Flammes, et bien un d’entre eux a été épargné par Horus et implicitement envoyé à Dorn, Primarque des Imperial Fists. De plus on retrouvera Iacton Cruze. Je crois que cela suffit à piquer votre curiosité.
La nouvelle reste intéressante sans être super, mais écouter le post-Istvaan V par le plus grand des Commémorateurs du Vengeful Spirit, ça n’a pas de prix.

Renaissance — Chris Wraight

LA nouvelle qui fait débat chez les joueurs de Dawn of War, le jeu vidéo de stratégie basé sur l’univers de Warhammer 40 000. Nous suivons un groupe de Thousand Sons de retour sur Prospero mais après que les loups et Russ soient lâchés sur leur monde natal. Les fils du Roi Rouge ne seront pas très bien accueillis par les Space Wolves et encore moi par Kharn, premier capitaine des World Eaters. Mais vers qui se tourneront ces Corvidae si spécieaux? Vers Horus ou vers l’Empereur? Très bon récit qui alterne différentes phases ce qui empêche tout ennuis.

Le Visage de la Trahison — Gav Thorpe

Intéressante et directement liée à l’Hérésie d’Horus, avec une bataille en barge menée par les Worlds Eaters contre la Raven Guard, quasiment exterminée. Mais c’est sans compter la XXèmr Légion, toujours prête à profiter un maximum de l’avantage de laisser une proie saignée plutôt que de l’anéantir. Ici Thorpe nous plonge dans une question assez frustrante pour un World Etares : pourquoi laisser la Raven Guard s’enfuir lorsqu’on peut l’anéantir une bonne fois pour toute?

L’Autre Horus — Dan Abnett

Aximand est de retour. Toujours du côté du traître Horus, il mène attaque sur attaque mais malgré sa dévotion pour son Primarque, un ancien Luna Wolf le hante au point d’en avoir des visions! Sympathique de revoir un fantôme d’Istvaan V, mais à part ça, pas grand chose à dire sur ce récit…

Cœur de Fer — Rob Sanders

La meilleure nouvelle de ce recueil à mes yeux. Des Iron Warriors qui restent loyaux envers l’Empereur malgré la décision de leur Primarque. Un siège au scénario époustouflant, des personnages Badass au possible, des dialogues excellents et captivants, bref une véritable tuerie. Sanders est un nom à retenir.

Des Armes Brutales — Aaron Dembski-Bowden

Deux ans après Istvaan V, le Lion et Konrad Cruze se dispute un secteur. Le Primarque des Night Lords invitent son frère à discuter sur le sol de Thramas. D’abord avec les mots, les deux demi-dieux s’affronteront concernant la traîtrise d’Horus et des fidélités respectives. Puis viendra le combat physique, titanesque et épique. Un nouvelle qui en met plein les yeux. On a redemande!

Les plus

  • Enfin un recueil de qualité qui apporte vraiment un intérêt à la saga, à l’inverse des Chroniques de l’Hérésie.
  • On revoit des personnages d’anciens tomes comme Aximand ou Iacton et pas mal de Primarques.
  • Cœur de Fer éclipse selon moi tous les autres récits, elle réunit toute les qualités d’une nouvelle comme on les aime et on en veut plus!

Les moins

  • Beaucoup moins de nouvelles HS par rapport à la saga mais il en subsiste toujours.
3.5/5
Beaucoup d’anecdotes et de fluff, un recueil qui rehausse le niveau et qui reste abordable par le néophyte. Un bonne pause dans la saga avec de très bonnes surprises.