Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Les Flesh Tearers, du contenu en préparation

Le second séminaire animé par Andy Smillie se concentra bien évidement sur les Flesh Tearers. L’auteur nous y expliqué le choix d’écrire sur ce chapitre ayant bien plus de relief que les Ultramarines pour ne citer qu’eux. Il désirait donc écrire sur des Space Marines ayant du caractère (la rage noire) pour avoir un réel challenge. Il est d’ailleurs en train d’écrire sur les assassins avec un Flesh Tearer dans l’histoire. Le contenu sur cette histoire n’a pas plus été révélé, mais fan de Nemesis, restez aux aguets.

Dans cette seconde partie de son séminaire Sons of Wrath, Andy nous expliqué aussi les circonstances nécessaires à l’écriture des Flesh Tearers. C’est un auteur extremement drôle gardant toujours une pointe de sérieux et se faisant charier par ses propres collègues pour sa carrure sportive. Ce dernier fait en effet beaucoup de combats et d’entrainements comme il a le sang chaud par nature (un peu comme les Flesh Tearers).

A bien des égards, les Flesh Tearers peuvent être considérés comme les spartiates du 41ème millénaire comme leur expression passe par le combat et la violence, une certaine inspiration grec antique qu’on retrouve avec les gladiateurs du futurs, les World Eaters, ou Perturabo le batisseur incompris. Ben Counter expliquait dans le seminaire Writing Space Marine  que ses écrits sur les Spaces Wolves avait une très grande influence Homérique, puisqu’il avait un diplome en histoire antique et qu’il avait lu l’Illiade un grand nombre de fois.

Par ailleurs, dans le seminaire Writing Space Marines : Violence, Andy a expliqué sa démarche plus organique que celle de Dan Abnett. Si le maitre de la saga Gaunt préfère jouer de son imagination et reussit (à sa propre surprise) quasiment à tous les coups, Andy Smilie, comme expliqué plus haut, nous décrivait sa manière viscérale d’approcher le combat.

  • Publié le Dimanche 9 novembre 2014
  • 3 révisions avant publication
  • 1 correction après publication
  • Par ♦ Priad ♦