Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Strike and Fade par Maestitia

Publié le Jeudi 5 décembre 2013

Voici le second des trois Audio de 10 minutes que nous a servit la Black Library suite au Calendrier de l’Avent 2013 ainsi que d’autres eshorts.
Vu la courte durée de cet Audio, je ne m’étendrai pas dessus.

Ici, nous avons droit à quelque chose d’inédit : quatre Salamanders se sont réfugiés dans les montagnes d’Istvaan V suite au massacre. Ils sont peu et leur sang-froid est hors pair étant donné la situation. Les fils du feu sont retranchés et ont miné le passage en contre-bas. C’est alors que passe une escouade de Night Lords motorisée. En avant de ces motos, un Space Marine est torturé à coup de fouet et d’humiliation. En quelques minutes, on est déjà dans l’ambiance et on veut veut prêter main forte à cette vendetta digne de cette trahison inommable.
Les Salamanders ont beau être pragmatiques, lorsque la vengeance sonne, elle retentit avec beaucoup de force et c’est avec une froideur méthodique que les fils de Nocturne abattront leur couroux sur ces Night Lords bien trop insouciants.

Les dialogues sont dépressifs, mais en aucun cas défaitistes. Tant qu’il restera un Salamander vivant sur Istvaan V, tous les traîtres seront chassés comme du gibier.
Cet Audio est très bien rythmé car il n’est ni trop long, ni trop court. Il raconte en dix minutes une embuscade façon guerilla bien ficellé. Mission accomplie pour l’auteur.

Les plus

  • Narration efficace, compréhension aisée, l'action étant dominante dans cet Audio, l'écoute est très agréable.
  • L'ambiance est bien présente. Bruitages de motos, rires glauques des Night Lords et chute de rocher sur leur faces : impeccable.
  • Un peu de dialogues, mais de bons échanges.

Les moins

  • Trop court.
3/5
Une belle petite embuscade à la saveur vengeresse de la part des Salamanders et un Audio dont la durée est très bien gérée. Et puis admirer ces traîtres se faire écraser fait toujours plaisir.