Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Tonnerre et Rage – Maestitia par Drystan

Publié le Vendredi 27 juillet 2018 | 2 révisions avant publication | 5 corrections après publication

Infâme xéno, tu vas souffrir comme jamais ! Scanda Amarael avant de se jeter sur la silhouette du monstre qui le dépassait d’un bon mètre.
La créature esquiva sans difficulté le coup du Blood Angel, ripostant d’un revers de griffe dans l’abdomen.
Les cœurs d’Elrik s’emballèrent et l’animal en lui fut libéré en même temps que sa rage.
Pour le Père de Tous, je vais t’écorcher vif !

Avant de me lancer corps et âme dans l’étude de ce document, moi, Drystan me doit d’avertir le public de l’objet de mon devoir. J’ai récemment été approché par I inquisiteur d’un Ordo dont je tairais le nom par crainte. Paniqué à l’idée d’être en tort aux yeux de ce terrible personnage, je fus d’autant plus soulagé d’apprendre qu’il avait besoin de mon expertise. Je fus ainsi sollicité pour analyser un document classé confidentiel sous le seau sacré de la terrible Inquisition.

Me voici donc, avec les pleins pouvoirs conférés par une Rosette Inquisitoriale, seul juge du destin du potentiel hérétique nommé Maestitia. Il n’est pas sans dire que plonger dans la lecture d’un tel écrit reste loin d’être sans danger.

Le rapport de Maestitia nous narre une aventure de guerriers Astartes appartenant à la Deathwatch, un regroupement en commandos de Space Marines venant de Chapitres différents mais ayant un but commun. Nous les retrouverons ici sur Garinah 111, un monde ruche ayant subit de plein fouet l’ire d’une vrille de la race vorace des Xenos communément appelés Tyranides.
Je comprends mieux pourquoi l’Inquisiteur Priad a fait appel à mes services, j’ai moi-même déjà écrit au sujet de ce fléau galactique.
Les protagonistes seront donc au nombre de trois, le Sergent Thonius l’Ultramarine Amarael, fier fils de Sanguinius et pour finir Elrik, le sauvage Space Wolf venu tout droit des contreforts glacés de Fenris.

Nos trois fiers guerriers ont été missionnés par l’Ordo Xenos pour étudier une nouvelle arme tyranide capable de faire faire fondre n’importe quel matériau, mais ils n’iront malheureusement jamais au bout de cette mission car peut après avoir investi une usine désaffectée ils seront embusqués par un terrible Lictor.

Lors de ma première lecture je fus absorbé par les écrits de Maestitia. Je fus surpris par la mort violente de ces trois représentants de la puissance suprême de l’Empereur. Nous parlons ici de l’élite de trois des Chapitres les plus glorieux de l’Adeptus Astartes. Notamment la mort du Sergent Ultramarines qui après avoir été sonné après un vol plané sur cinq mètres (le pauvre surhomme eu à peine le temps de reprendre ses esprits) fut attiré par quatre crochets avant que son crâne soit gobé par le Lictor. Pour le coup le Sergent devait un peu manquer de tonius durant cette mission.

J’ai apprécié ce côté très sombre qui retranscrit à merveille la violence du 41ème millénaire, la rivalité entre ces traits de caractères différents du fait de leur patrimoine génétique et de leurs Primarques. Les caractéristiques propres à chacun ont bien été retranscrites, l’odorat du Space Wolf, l’inutilité de l’Ultramarine et l’instabilité du Blood Angel, tout était en place pour amener à l’échec de la mission.

Je conseille donc à l’Inquisition d’aller jeter un œil dans les procédures de recrutement au sein des équipes de la Deathwatch afin que pareille mésaventure ne se reproduise pas et que les missions soient une réussite.

Clairement ici Raven Guard aurait été beaucoup plus utile dans un rôle d’espionnage, il aurait pu allier discrétion et efficacité. Si Maestitia était à l’origine de cette mission, je recommande qu’il soit destitué et envoyé en première ligne avec un fusil laser sur le premier théâtre d’opération disponible.

gloire à l’Empereur.

Votre fidèle et dévoué Drystan

Les plus

  • Le 41ème millénaire est un univers sans pitié et cette escouade tonnerre en a fait les frais.
  • La plume de Maestitia est parvenue à me faire apprécier le personnage d’Amarael en si peu de temps. Il est d’autant plus cruel de le voir mourir.
  • Maestitia, le nouveau George R. R. Martin?
  • Un lictor (trop) redoutable?

Les moins

  • Malgré mon appréciation pour cette nouvelle, je fus surpris qu'un Lictor soit capable de massacrer si facilement trois Space Marines de la Deathwatch.
  • Le teasing à propos d’une nouvelle arme/technologie Tyranide que j’aurais aimé voir en action.
4/5
Une nouvelle très équilibrée avec une situation introduite naturellement dans cette courte nouvelle. Maestitia est parvenu avec brio à nous immerger dans le quotidien parfois cruel et ingrat d’une escouade de la Deathwatch. Ce que j’en retiens c’est la fragilité que peuvent avoir les Space Marines, quand bien même ils sont ce que l’humanité fait de mieux, ils restent vulnérables aux dangers de l’univers et c’est un sentiment qui fait froid dans le dos… Bravo à l’auteur.